Examen de la 348

La génération de "l'après Enzo" débute avec la 348 !

A l'époque, la 348 est une voiture moderne, innovante, performante et sûre. L'habitacle est sportif et confortable, le levier de vitesse est toujours munit de la mythique grille à 6 branches, les sièges sont en cuir.

348tb.jpg

Au départ, le publique a réservé un accueil enthousiaste à la 348 mais lors de la sortie de la 355 certains détracteurs l'ont critiqué à cause de son caractère entier et sauvage. La 348 ne fait donc pas l'unanimité, loin de là, comme par exemple cette critique faite dans le livre "Toutes les Ferrari de route de 1948 à nos jours" qui nous dit, je cite : "finition déplorable, châssis dramatiquement peu rigide, quand au moteur, c'était le minimum syndical".

Mais ne reconnetons pas, à travers ce modèle, un vrai pilote ?


 

Les points forts :

- Très bon rapport Poids/Puissance,

- boite mécanique en H,

- Moteur fiable et performant,

- Cote de popularité élevée auprès du public,

- Son Design proche de sa grande soeur : la Testarossa,

- un modèle qui devient de plus en plus prisé par les collectionneurs,

- la cote qui est actuellement en hausse,

- Une production plus réduite que les Ferrari dites modernes.

Les points faibles :

- L'entretien coûte assez chère, surtout lors de la distribution.

- Certaines pièces sont introuvables et d'autres atteignent des prix assez élèvés.

- Boîte de vitesse assez dure lors des changements de rapports à froid (surtout en 2ème).

-  Pas de direction asssitée donc le maniment du volant est assez dur lors des manoeuvres,

- d'après les journalistes un problème de tenue de route dû à un manque de rigidité du châssis arrière (pour les 1ères versions tb et ts uniquement).

10659432 744664088914381 8955254212049848970 n

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×