L'histoire de la 348

Toute une histoire !

Afin de mieux comprendre l'histoire de la 348 , replongeons nous dans les années 80. Ferrari connait une crise suite aux deux chocs pétroliers 1974 et 1981 et s’interroge sur l'avenir car le marché des voitures de prestige est fortement en baisse et surtout chez Ferrari ou les ventes ne décollentpas à cette époque. Avec une 400i est vieillissante, une 512BB a remplacé et la fabuleuse 308, le best seller de la marque, est de plus en plus critiquée par la concurrence et concernant la petite dernière, la Mondial (1980), elle est très mal accueillie dans l'ensemble.

Ferrari corrige alors le tire en présentant la Testarossa (en 1984 à Paris) , remplacante de la BB512 et la supercar : la 288 GTO (apparue quelques mois auparavant en 1984 à Genève)


Nous arrivons au milieu des années 80 et Ferrari s’interroge, quelle stratégie adoptée pour l'avenir ?

Durant cette période, Ferrari compte bien (surtout après l’échec relatif de la Mondial) ne pas «se louper» sur le lancement de la remplaçante de la 308 ! Il est donc décidé d’améliorer et d’actualiser une dernière fois la 308 en la transformant en 328, qui connue un rapide succès.

Mais Ferrari a peur et cherche des débouchés possibles pour remplacer la 308 ( la plus grosse production de l'usine) et la 328. Mais il faut aussi s' assurer d'avoir une production stable face aux aléas d’un marché incertain et où les voitures coutant chères risquent de ne pas se vendre facilement 

Pour ces deux problèmes, deux solutions sont trouvées : 

1) Dans un premier temps, il faut développer une remplaçante pour la 308 faisant appel aux meilleures technologies, matériaux composites, châssis ultra moderne, moteur 4 litres de cylindrée et une transmission intégrale. C’est la naissance du prototype 408, son design n’est pas figé  pour le moment car Ferrari se concentre et travaille d'arrache pied pour développer toutes les possibilités techniques dans le but d'obtenir une remplacante la plus performante possible.

ferrari-408-11.jpg
2) Dans un second temps, Ferrari imagine une future petite Ferrari (le projet Dino) qui devrait être motorisée par un dérivé du V8 de la 308/328 ou peut être en version 2.8, elle sera assez rustique et elle ressemblera à une petite Testarossa destinée à une clientèle plus modeste (avec un tarif attractif) …Ferrari compte beaucoup sur cette petite berlinette pour faire face à la crise et à la concurrence.

9c7c76cbee.jpg

Nous avancons dans les années, pour se retrouver en  1985 /86, et personne ne pouvait prévoir une vraie révolution : lTestarossa déchaîne les passions, en se vendant comme des petits pains, la 288 GTO tient en haleine les collectionneurs qui suivent avec attention le développement de la version Evoluzionne qui va déboucher sur la fameuse F40, une bombe à l'époque, qui va faire renaître la légende Ferrari.
Les bons de commande affluent de toutes part, les F40 et Testarossa « boostent » les ventes de tous les autres modèles, c’est le début de la spéculation avec des délais de livraison qui s’allongent et Ferrari n’arrive plus à suivre.

Un succès, une réussite qui signent l’arrêt de mort du projet Dino.

A l’heure où les 308 atteignent presque un million de francs et où même les Mondial font l’objet de démarches spéculatives, il devient désormais totalement inutile de présenter une Ferrari raisonnable au prix modeste. Ferrari prefère continuer à vendre des modèles de plus en plus chers, puisque les clients se les arrachent !

Le projet Dino tombe donc à l'eau mais il y a aussi un autre problème : le projet 408 coute très chère à Ferrari, long à mettre en place, demandant un effort considérable et Ferrari est donc pressé de sortir la remplaçante de sa 328. Il faut donc agir vite dans un délai très court !

Dans l’urgence, Ferrari décide alors d'associer les deux projets. Ferrari décide d'abandonner le projet 408 (trop complexe et trop longue à mettre au point) et se consacre donc à améliorer le projet Dino (ou la conception est déjà très avancée). Comme vous l'avez compris :

c’est la naissance de la 348 !


On doit l'étude de la carrosserie à Pininfarina. Chaque trait du nouveau dessin relève la claire intention de respecter le thème de fond de la classique grand tourisme Ferrari à deux portes, tout en proposant une recherche stylistique plus poussée. La première observation qui ressort de l'examen de cette carrosserie concerne les efforts accomplis par le designer pour assurer à la silhouette un élan et une finesse remarquables, très semblables à la Testarossa.

dessin.jpg

La photo ci-dessous représente la maquette d'étude pour la 348 dans les années 1985.

348tb3ky.jpg

 

Voici un article de l'époque, ou l'on peut voir le prototype roulant de la 348 :

mimai2009-037.jpg

mimai2009-039.jpg

automobilen498dec876a0im.jpg

C'est donc en 1989 que la 348 est officiellemet dévoilée, au salon de Francfort (en Allemagne).

Son nom 348 se justifie :

3 et 4 pour la cylindrée de 3,4 L (3408 cm3).

8 pour le moteur V8 à 90°.

L'appelation "tb" signifie Transversale Berlinetta ("ts" Transversale Spider).

348tb.jpg

Un dernier rappel : hormis la 288 GTO et la F40, la 348 est la première Ferrari de série muni du V8 longitudinal avec la boîte en arrière et c'est la dernière Ferrari avec la fameuse boîte 5 rapports (avec la première vitesse en bas à gauche). De plus, c'est la dernière Ferrari sans la direction assistée et sourtout sans airbag (seules les premières séries de 355, produites entre 1994 et 1995, n'avaient pas d'airbag non plus). C'est également le dernier avec un moteur à 4 soupapes par cylindres...

FIN


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×